vendredi 21 août 2009

Col de la Croix de Fer départ St Jean de Maurienne



Mercredi 19 août, météo France annonce des températures au-dessus de 35° dans les vallées alpines, à 7h30 je suis à pied d’œuvre dans St Jean de Maurienne, objectifs de la journée le Col de la croix de Fer, re-descente à St jean puis Col de Chaussy.
Le temps de descendre le vélo de la voiture puis de passer par l’habituel rituel, bidon de glucose, compteur, ravitaillement en poches, nécessaire de réparation…7H45 et c’est le départ, le thermomètre affiche déjà 20°.
Un bref échauffement dans St jean car ça monte déjà, virage à droite et c’est parti pour presque 30 bornes, c’est bizarre le vélo, car tant je n’étais pas bien dans l’Iseran la semaine dernière, là les jambes tournent impeccables malgré la pente qui est déjà forte, je passe nickel les 4 premiers kilomètres, puis brève descente avant le passage sur un pont et reprise de la pente pour une portion de 5,5kms très pentue, à mon avis le passage le plus difficile du col, je cale ma FC à 90% du max, quelques passages en danseuses sont nécessaires. En prenant de l’altitude la température est vraiment agréable juste ce qu’il faut.
Chemin faisant 2h15 après mon départ je suis au sommet, je paye un café à un cyclo en vacances au Corbier une station voisine et j’avale un Coca et un petit sandwich maison ( petit pain au lait avec fromage Kiri, Miel et amandes effilées ) on discute un bon moment,je trouve un autre cyclo avec lequel j'engage la conversion, il a prévu Glandon descente à St rémy puis Glandon...bon courage, la température est agréable au sommet, du coup j’y reste presque 1h. Descente à St Jean où je passe à la voiture faire le plein du bidon et des poches, dans la vallée on étouffe (36°)
Malgré tout je prends la route pour le Col de Chaussy via Hermillon, sans aucune idée ni du profil ni de la longueur de l’ascension. Ça m’a paru interminable, la montée n’en finissait plus, sur une route magnifique mais en plein cagnard, les fontaines sont nombreuses et 3 fois je m’asperge d’eau fraîche pour refroidir le moteur, les bras, les jambes, la tête tout y passe, 1h30 après mon départ je suis au sommet, satisfait de ma journée, la descente n’est plus qu’une formalité.
Détails ascension : Col de la croix de Fer : A noter que le col est équipé de bornes indicatives à chaque kilomètre, celles ci indiquent Le% du kilomètre à venir, l’altitude actuelle et la distance jusqu’au sommet. A l’heure où j’écris ces lignes ce n’est pas complètement finalisé, la partie au niveau de la combe Bérard et des tunnels n’est pas encore équipée mais ça ne saurait tarder.
Départ St jean de Maurienne, prendre direction Vallée de l’Arvan, après un virage à droite la pente commence aussitôt pour 4kms biens costauds puis laissez partir la route de la Toussuire à droite pour prendre une légère descente jusqu’à un pont qui enjambe un affluent de l’Arvan.
Ça monte aussi sec, La portion de 5,5km à venir est la plus dure du col moyenne 8,7%, après cette bosse, sur 2kms passages de plusieurs tunnels et d’un pont ( la route avait été fermée plusieurs années sur cette portion pour réfection et franchement le résultat est concluant, les tunnels sont larges très bien éclairés, même avec les lunettes de soleil on n’y voit comme en plein jour, au passage sur un pont on aperçoit l’ancienne route sur la droite…ça devait être chaud )
Suit une descente de 1,5kms jusqu’au pont de Belleville puis pente douce de 6kms jusqu’à St Sorlin d’Arves 3 à 6% sur une route au revêtement moyen, on aperçoit les aiguilles d’arves sur la gauche, dont la fameuse tête de chat, que la montagne est belle.
Sortie du village, la route se redresse d’une manière impressionnante, heureusement ça se calme assez vite, attention dans le premier lacet de bien prendre à droite car c’est trompeur on aurait tendance à filer tout droit.
Il reste ensuite 6kms assez réguliers d’une pente entre 7 et 9% kilométrique tout en lacets jusqu’au sommet. Profitez en pour admirer les vues plongeantes sur les villages en bas, mais aussi les sommets environnants. Col de la Croix de Fer 2068M, bar, restaurant, départ de randonnées.
Conclusion : le Col de la Croix de Fer départ St Jean de Maurienne ne présente pas un profil régulier, les ruptures de pentes sont nombreuses, les 2 passages importants à gérer pour effectuer une bonne ascension sont les 4 premiers kilomètres puis la portion de 5,5kms après le passage du Pont sur l’affluent de l’Arvan. Le reste est une longue approche jusqu’à St Sorlin d’Arves avant les 6 derniers kilomètres plus pentus mais en lacets.
Le seul point d’eau que je puisse vous indiquer se situe sur le mur du cimetière à l’entrée de St Sorlin, sous la forme d’un robinet avec bouton poussoir.
Soyez prudents



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire