lundi 9 juillet 2012

Col de la Colombière par Cluses

Départ Cluses : Col de la Colombière
Gravie 3 fois par son versant Sud et jamais par son versant Nord, ( voir le profil ) c'est enfin chose faite depuis le samedi 30 juin 2012.
Après environ 1h15 à 1h30 de trajet en voiture de Grignon mon lieu de résidence à Magland, je trouve un petit parking tranquille d'une dizaine de places juste au milieu du village, c'est impeccable pour me préparer et m'échauffer sur la D1205 en direction de Cluses départ de l'ascension.
La direction est très bien indiquée, pas besoin de rentrer dans la ville de Cluses, il suffit de suivre les panneaux.
Après la traversée de la zone industrielle sur 3 kms de plat, la pente commence à la sortie de Scionzier, l'entame est tranquille pendant 2 kms dans une pente de 4 à 5 %, vous profitez sur la droite d'une vue sur la vallée de l'Arve.
Au premier vrai lacet, à Blanzy les choses deviennent un peu plus sérieuses sur 4 kms entre 7 et 8,5 %, la route est magnifique, ombragée mais la circulation est présente même le matin, il est 8h15 et ça circule déjà, quelques rares points de vues à travers les trouées tellement la végétation est dense, le torrent sur la partie gauche de la route est le Foron.
Kilomètres 6 à 9 avant l'arrivée au Reposoir ( connu pour ça Chartreuse) je peut passer la plaque ( un 50 pour moi ), il y a bien une fontaine d'eau sur la droite avant l'entrée du village mais comme elle est accolée au mur d'une maison d'un particulier...pas d'intrusion et vue la température ce matin, mon bidon me fera le reste de la montée.
La traversée est rapide et je me retrouve au pied de la seconde partie du col, les choses sérieuses commencent car il reste environ 8 Kms et la pente ne descendra plus sous les 8,5 %
La forêt a disparue seul quelques arbres apportent un peu d'ombre, belle vue sur les massifs à gauche, alors que tout allait bien, je coince lamentablement dans les forts pourcentages des 2 derniers kilomètres, je me fais du souci car j'ai prévu la cote deRomme/Cluses pour le dessert.
J'évite de lever les yeux car tout là haut j’aperçois le sommet alors qu'il reste encore 1 bon kilomètre à plus de 10 %, je mouline péniblement mon 34*26 sur une route rectiligne.
A l'arrivée au sommet, j'enfile tout de suite une feuille de journal sous le maillot, le vent souffle fort et la température n'est que de 18°, je bois un coca en terrasse le temps de récupérer puis c'est parti pour la descente, je me retrouve rapidement à Cluses, virage à droite dans la zone et me voilà parti pour la cote de Romme.
Bonne ballade et soyez prudents

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire