lundi 22 juillet 2013

Arc 2000 ( 2130 )



LesArcs en veux tu en voilà, Arc 1600,1800,1900,2000 et j'en oubli.
En type d'architecture montagnarde ce n'est pas ce qui ce fait de mieux et certains habitants de Bourg St Maurice ont vus d'un mauvais œil la construction de la 1ère station ( Arc 1600 ) en 1968.
Il est vrai que cette station ( la seule visible depuis la vallée ) desservie par le funiculaire,dénature quelque-peu la montagne.Je ne sais vraiment pas ce que le gars qui a fait la page Wikipédia trouve de beau car il est noté "La station des Arcs est parfaitement intégrée au paysage montagnard, et se distingue par une architecture créative"
Lg 26Km 
Altitude de départ : 815M
Altitude arrivée     : 2130M
Dénivellation : 1315M
Pourcentage 0 à 7,4%
Départ au rond-point ( Brasserie le Tonneau Bourg St Maurice )
Prendre direction Seez, les Arcs puis un peu après le centre commercial prendre la D119 pour ne plus la quitter,
Les premiers 15km vont vous conduire jusqu’au rond point qui déssert ARC 1800,la route serpente en larges lacets dans une pente entre 6 et 7 %, avec seulement quelques vues sur la vallée du fait de l'abondante végétation qui procure une ombre salvatrice les jours de forte chaleur.
Continuer direction Arc 1600, la route devient monotone, c'est la traversée du désert, heureusement que les paysages sont là pour sauver la mise,la végétation se fait rare, à gauche vous apercevez la route du col du Petit St Bernard et le village de la Rosière.
L'approche est longue avant l'attaque des derniers lacets pentus qui vous emmènent à arc 2000 ( 2100), arrivée sur un parking, c'est triste, c'est pas beau, y'a rien.Profitez quand même de la vue sur le Mont-Blanc.
PS : Attention sur la dernière portion il y a un paravalanche avec une partie fermée ce qui créer presque le noir complet pendant un bref instant , peu rassurant si on n'a pas d'éclairage ( ne pas oublier de baisser les lunettes de soleil ).

En conclusion : Même si les % ne sont pas très difficiles je n'ai pas trouvé cette ascension terrible, la longueur, la monotonie, la circulation et le piteux état de la route m'ont sapés le moral.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire