samedi 13 juillet 2013

Valmorel ( Montée à la station )


Pente moyenne: 6.3 %
Distance: 14.6 km
Altitude départ: 454 m
Altitude top: 1370 m
Dénivelée: 916 m



Après un début d'année chaotique du à une météo exécrable, une bonne grippe ( la vraie ) malgré le vaccin, la régularité des sorties vélo a était bien perturbée et le foncier plus que bâclé.
En ce début juin je commence juste à être pas trop mal et même si je ne suis pas un compétiteur, j'aime bien monter les cols sans me ruiner la santé.
Mais revenons à nos moutons, montée à Valmorel le 8 juin 2013 :
lg 14,6km dénivellation 916M %moyen 6,3
Départ de Grignon à 8h15, la température est idéale ( enfin ) 18°, 1h15 plus tard je suis au rond-point d'Aigueblanche début de l'ascension.
Le panneau indique Valmorel 12Km ( entrée station ) , le soleil est déjà bien présent est le restera jusqu'au sommet car à part un passage boisé à mi-pente, l'ascension se fait au grand air ce qui permet au moins de profiter des vues magnifiques sur les massifs voisins dont certains sont encore enneigés à ce jour, il est vrai que cette année 2013 on a était plus que gâté par la poudre blanche.
Le départ est plutôt tranquille et peu servir d'échauffement ensuite la pente se stabilise autour de 7,5 % et le restera pratiquement jusqu'au 3 derniers kilomètres, la chaussée est large et le bitume bon à moyen ce qui n'empêchera pas la prudence lors de la descente car sur ces routes très fréquentées l'hiver, les aspéritées sont nombreuses.
Quelques passages à forte pente mais sur de courtes portions obligent à un changement de braquet pour éviter de passer en force, sauf pour les plus costauds.
L'arrivée type étape critérium du dauphiné se situe derrière la station, attention au sens unique, vous devez passer sous le tunnel et ensuite il restera quelques centaines de mètres à peine.
Le samedi 8 juin, la ligne d'arrivée était encore fraiche et un instant je me suis pris pour Chris Froome vainqueur 2 jours plus tôt...les spectateurs en moins, car il faut bien l'avouer, pendant l'inter-saison dans la majorité des stations il n'y a pas ame qui vive et pour trouver même juste un bar pour boire un café...ne cherchez pas.


Même si la montée n'est pas un grand col ni par les pourcentages ni par sa longueur, c'est une ascension à faire pour sortir des sentiers battus et à l'écart de la circulation des grands cols.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire