vendredi 23 octobre 2015

Mont Ventoux nord par Malaucène

0 à 6%, 8 à 9%, Supérieur à 10% partie très difficile

L'ascension du Mont-Ventoux parMalaucène est beaucoup moins prisée par les cyclistes que par Bédoin, pourtant j'ai trouvé ce versant d'une exigence sportive quasi similaire et la qualité des paysages beaucoup plus variée.
Détail du versant Nord par Malaucène :
Lg 21km dénivellation 1558M
Pente moyenne 7,5 % pente maxi 13 %
Altitude au sommet ( panneau du col ) 1912M
État de la route : Nickel avec bande cyclable jusqu'au Mont-Serein
Départ au cœur de Malaucène pour 1,5 km de mise en jambes jusqu'à la source du Groseau où la rupture de pente est visuelle puisqu'elle passe brusquement de 0 à 7 % puis 9 % pendant 2 km, s'en suit un long passage dans des pentes variables et pas trop fortes avant l'entame de la portion la plus difficile sur plus de 4 km ( le graphique indique 9 à 10 % mais les bornes cyclos sur le bord de la route indiquent 12 % puis 11 % pendant 3 bornes ) ensuite on peut souffler un peu à l'arrivée à la station du Mont-Serein où le paysage se découvre sur votre gauche avec Le Vercors, Les Écrins, Le massif des Hautes- Alpes...
Il vous reste ensuite un peu plus de 6 km dans des pourcentages variables mais toujours élevés, les derniers kilomètres à l'approche du sommet sont relativement pentus.
L'arrivée est grandiose, magnifique point de vue à 360° sur le Vaucluse et les départements voisins, magasin petite alimentation et souvenirs, marchand de saucissons, de gâteaux, par contre pour faire le plein d'eau c'est les bouteilles au commerce.
Certains jours il faudra être très patient pour faire la photo, car c'est vraiment la grosse cohue sauf les samedis jour de chassé-croisé
Bon courage,bonne ascension et surtout soyez prudents.
Conclusion : L'ascension du Mont-Ventoux par Malaucène ( beaucoup moins fréquentée que par Bédoin ) présente un fort dénivelé, la pente n'est pas régulière du tout, alternance de très forts pourcentages dans de longues lignes droites et de moments de récupérations.

Magnifique route avec bande cyclable jusqu'à la station du Mont-Serein, effort sportif mis à part, personnellement j'ai préféré ce versant. 


Panneau à la sortie de Malaucène

Ciel bleu et forte chaleur ce jour d’août et pas grand monde au sommet le samedi

2 commentaires:

  1. Je trouve que Malaucène se gère mieux que Bédoin, après question temps d'ascension çà se vaut à peu près

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé la montée aussi sportive que par Bédoin, mais plus jolie au niveau paysages.
    Il y a malgré tout certaines portions à fortes pentes, au dessus de 10%

    RépondreSupprimer